We've updated our Terms of Use. You can review the changes here.

OLYMPE MOUNTAIN

by OLYMPE MOUNTAIN

/
  • Streaming + Download

    Purchasable with gift card

     

1.
Jubilation de parvis sinistrés au jour levant D'une rivière de corps incandescent apparaît le dieu de la guerre ares Ou l'esprit de bataille de la fureur guerrière nommé par les intimes Qui jouie du flow du sang des victimes Ares qui se réjouit des carnages du haut de sa cuirasse Armé d'un casque bouclier lance et épée fier sur son destrier Sur champs de bataille seul la victoire importe alors si t'es des miens Nous rirons ensemble de nos campagnes glorieuses en les contant Au ancien et plus jeunes autour de festin titanesque digne de Ares Le dieu le plus puissant de l'ordre de l'olympe N'en déplaise a Athéna mon destin est lié au pouvoir Qui l'a de soumettre les vaincus ou les convertir Que soit punis les traître qui on voulu comparaître Sous le coup tranchant de mes coups mortels voulant Trépasser en martyr Que dire de mes batailles futures Que mes fidèles se partageront trésor et pucelle Emergeant des ruines des citadelles C'est Dionysos fait péter la vinasse Prolos PTT CGT jeunesse de bidasse S' faire sucer en tenant ta tignasse Limace tu grimaces car Bacchus l'efficace te dédicace Même quand tu l'accuses j' t'ai dit " trace " T'abuses t'es si naze que t'amuses le bataillon les keums te traitent comme un paillasson Normal tu cherches un pharaon Un canasson à monter avaler à foison Puis te la raconter devant Diony le vagabond des dieux celui qui croque à l'hameçon Celui qui veut trois glaçons Ce sal garçon qui veut qu'on procède à sa façon Celui qui veut son nom écrit en typo Garamond (comme sur les tombes) Diony l'alcoolisme à l'état pur Pourquoi attendre que le fruit soit déjà mur Est-ce que la fonsdé serait ma cure J' suis une grappe de raisin trempée dans des vins C'est ancré dans l'humain J' suis un fonsdé et vous m'entendez bien (Hadès) En grand seigneur j' règne sur le monde des morts A des profondeurs qu'aucuns humains n'atteignent Même au prix des plus grands efforts Là ou les lueurs s'éteignent leur vue s'imprègne Du changement de décors quand j' les saigne Une sueur acide immonde inonde mes pores (Hadès) oublié sous la civilisation et pourtant souverain J'applique à tous sans discrimination ni compassion Les douze piliers des fondations d' mon royaume souterrain Mais l' monde se ghettoïse depuis Moise Nourrisson pris dans les tourbillons du destin Ils sont pas plus d' six vivants ayant pris l' risque d' un vide infini d' supplices En franchissant la limite au delà des rives du Styx Enée, Orphée, Héraclès, Pirithoos, Thésée et Ulysse Mais Hadès, l'invisible c'est l'enfer clé en main fils du temps indivisible Gardien irréductible des âmes égarées en chemin Cerbère retient les nuisibles et les laisse en chiens Derrière les grilles indestructibles de mes contrées sans fin
2.
Mec, mec tu t'es trompé d' camp t'as voulu jouer les grands et c'est là qu' tu commences à manquer d' cran c'est bête cet entêtement à vouloir faire la caillera quand t'en as pas besoin si ta ville est une jungle tu n' connais pas l' coin aucun deal de flingues ne sont passés par ta main tu veux feinter tes voisins en faisant croire le contraire mais avec çà tu fais juste golri un ts d'gamins envoies chez ton con d'père ta mère tu n'en prends même pas soin tu préfères rejoindre tes compères boire des Heineken fois cinq tu t' sens sur de toi et d' surcroît tu crois qu' faire croire que t'es à l'étroit financièrement fait plus style que tu vis à Detroit baisses les yeux quand tu croises les vrais t'es pris d'effroi même si des fois faut pas s' leurrer c'est juste des gars comme toi qui n'arrêtent pas d' bluffer jusque là tu n'es pas stressé tu n'es pas blessé tu n'es pas pressé de t' sortir d' la merde car tu n' sais pas c' que c'est ton air d' vouloir m'agresser m'emmerde pars avant qu' prenne part cette vieille rengaine qui règne parmi les traîne tard Refrain : N'oublies pas c' que tu n'es pas ton air d' pompeur n' berne personne à lire ton texte sur l' prompteur tu prends peur que l'on cerne l'homme que tu essaies d' dissimuler tu as simulé tant d' roles si mal assimilés qu' çà rend drole a devoir les imiter Jamais kiffé parler mal chaque parole à mon égal Graal en quête cause secrète pour ma rime et son dédale habitudes pleines mon combat de bravage de brutes peines habillé de l'agapè des pages de Martin Luther tache d'un chemin drastique mon cortex en plastique est vulnérable et incapable de réagir pratique tu n'peux voir tanqué d'ici bas j' m' enraye en cris dits d'rap ma nation enmbordelée n'est qu'un mur qui m'frappe Un alentour sans justesse ou trop rêvent de robustesse scellés dans l'obscurité d'la rudesse rien q'une humide nappe ou peu s' parlent pour de vrai mon âme , elle, dira " peur à braver " malheureusement mon cœur ne s'animera inter candidat V'la mon addictât palabrage sa source ? Véridique mon habitat gris plat écrits mats palabrage, source ou s'vidat le stressé que j'suis tard la nuit barre d'ennui délicate j'rédige pour la forme encore au travail à la borne mon caractère déformé ma position, elle, est plus que cornée, mais j'prends forme. T'es un fac-similé trop difficile à réhabiliter tu n' sais pas t' limiter avidité cachée sous la fluidité débilitées dissimulées sous des civilités d'espaces délimités à simuler d'être irrité Ptet une façon acidulée d' militer pour ta virilité sans rien arriver à prouver d' particulier à part un manque de dignité en vérité dans cette visite guidée d'un monde d'iniquité assumes ta vie privée articules et dis qui t'es à la virgule près malgré la timidité Y'a plus de publique pour les pitres mon rap est compliqué tu connais pas mes titres tu sais que je n' fais pas des hits j' rappe assez vite Y'a des grosses têtes mais je n' veux pas ces feats car ils n'ont pas d'éthique moi c'est Hustla l'équipe et comme dit l'Jouage eux ils sont pathétiques mon rap est athlétique mathématique et tâte les petites ma voix débite et moi j'évite la came sauf si çà s'effrite çà calme ce sacré shit il faut marre de ces saletés d'pits qui crachent qui m' fâchent qui m' rendent maléfique comme l'Amérique c'est toi Derrick ? j' te baise ta mère ! laisse les voler mes disques ils savent pour la bande magnétique j' suis pas d' la génération Internet même si mon nom est stipulé fuck les forums une carrière bien manipulée j'ai articulé mais tu n'arrives pas à saisir tu peux pas non tu veux pas c'est comme une meuf qu'arrive pas à maigrir l'important c'est l'envie mon rap est pour tous les hommes les femmes les méchants et les gentils et même les Bisounours
3.
Refrain : Egarés dans l'abîme de nos cinq sens autant effarés par les faits qui nous incriminent que par la détresse des victimes des instances et des espèces esclaves des cinq prêtresses qui sont aussi bien des alliées que des traîtresses c'est l' crime de l'Olympe Express C't' univers incompréhensible quand j' tente de l' décrire j' sais plus si j' perds mon temps j' suis ptet qu'un con juste assez sensible pour écrire incompétent face à l'instant inaccessible qu'il aimerait saisir j' m' absente dans mes délires/les meilleurs comme les pires chasse l'invisible que contient l'indicible indivisible de mes égarements jusqu'à ce que tous mes quarts temps expirent çà m' baise la cervelle hors d' l'Olympe aucune falaise n'est éternelle sur chaque versant les corbeaux trinquent au crime sempiternel çà agresse quand çà interpelle Héraclès demi divinité errant parmi d' simples mortels j' comprime des constructions d' rimes avec dextérité J'index des idées créant la confusion/j'essaie d' les expliquer j' confine des illusions dans des combinaisons étriquées j'ai des combines maison pour éviter d' bé'tom dans les complexes hérités d' ce contexte niqué (Ok !) mon crime est dans la complexité L'hôtel des sacrifiés me hante je suis tapie dans l'ombre d'une innocence Tiraillé par la peur l'incompréhension égaye mes sens Dans l'antre d'une folie qui suis-je L'être traître qui résiste au bras de morphes callé au fond d'un wagon de l'olympe express De ma cave de fortune j'entends l'agitation gagner les cliquetis des machines Les couloirs dansent de façon monotone déchirent le silence Les gens se cantonnent en lieu et place a l'évidence Ma description est sur toutes les langues Pourquoi est ce ainsi manifestement sur ce coup la je n'ai pas eu de chance Victime du hasards ou de mon ignorance Les événements on fait de moi le spectateur d'un décor offrant la vision D'un corps inerte épousant le sol Berné par les preuves accablantes pourquoi devrais je être privé De ma liberté ou implorer le dieu de la délivrance A la résonance des cris d'effroi ma première dépendance fut De fuir malgré mon ignorance, mon crime est d'innocence J'me suis perdu seul trahi par trop d' feintes mesquines longtemps pourtant j'ai cru en la franche esquive Séléné ma traître beauté mêlée à l'assassinat par l' silence révélé par ma fuite répétée fuir, fuir j'ai fuit les traits baissés moi l'œil de la nuit dans l' éther dressé jamais j' n'ai voulu nuire mais j' demeure coupable coupable de vouloir vivre pour luire luire auprès des miens et miennes luire pour luire luire auprès des chiens et chiennes autant qu 'auprès des sains et saines luire à la pharisienne parce que d' là haut çà fait des piges des piges et des piges que j'ai pigé les rouages de la machination humaine j'ai pigé mais j'y reste éloigné m'y exposer ferait ternir la pleine harmonie d' ma brillance ici s' situe ma traîtrise ma fausse vigilance fausse conscience élevée fausse intelligence mon nom est Séléné saloperie d'Séléné (Séléné )mon crime est dans l' silence
4.
On est l'Olympe on est la montagne Raisins d' Corinthe champagne coloquinte boursin et pain d' campagne j' repeins vos plinthes en gerbe si j' mélange l' herbe au vin et qu' aucun n' m' épargne plus les murs des caveaux suintent plus l' horizon s' éloigne nos visions sous absinthe en témoignent bouquets d' jacinthes et ruines de châteaux peintes en Espagne pour nos compagnes j' parle pas d' saintes mais d' âmes absentes flottant dans l' enceinte de nos fortifications drapées dans des pagnes… on est l' Olympe on est la montagne Charme aigri … Terne alentour décrit traîtrise humaine naturelle combattue par l' verbe et sa maîtrise Au-dessus des crises et des bêtises habituelles y'a mon haïku pluri dupliqué trouvant son explication dans l' rugueux des ruelles suave asphalte impliqué abus d' belles et laides phrases en alternance observe d'vant c' panneau là l'air pense m' étais-je dans l' doute répliqué… praticien d' poésie libre équipé Toute une pléthore d' gredins… en plein collimateur pour unique dénominateur commun folie des grandeurs les cocktails pleuvent mais n' ai pas d' rancœur si on dort demain détenteurs du style des morts de faim à l' épreuve des squales et autres sortes d' requins saints patrons des glandeurs sans passion et des borgnes nains défenseurs des veuves et des orphelins… pour un 31 on s' en sort bien Merci général…malgré la communication si rude à établir merci général et c' coup-ci l' silence est sain car mon sourire légal si tu préfères ne t' comporter qu'en venin çà m'est égal tu sais/j' me sens ni triste ni bien j' ai juste cette sphère de peur au bide qui revient importante composante de mon instinct animal et chaque action m' éloigne de ces craintes anatomiquement organisées en un mesquin dédale essence même ou quand seul l' intrinsèque reste impeccable peut-être parce qu' inrêvable (Belgique Guinée France Sénégal)…merci général
5.
J' éclate avec un microphone lâche des postillons dans l' antipop j' me crois au top hip-hop champagne et cotillons j' reste dans la mouvance un mec in mais dès que j' rappe j' suis pris d' une démence mais t' inquiètes j' reste impec clean agitant ma Breitling j' parle de sexe sans avoir vu un vrai string mes textes ne sont pas une vie que je vie mais que j' exprime j' ai peu d' estime pour ces rappeurs qui disent que j' m' exhibe Mon biz est clair c' est les rentes financières qui sur le reste priment j' garde la tête froide même si je sais qu' j' frime j' dirai plutôt qu' j' ai un charisme naturel et tout s' explique dans mon clip j' boite çà m' excite on voit mon slip moite mon son déboîte on passe mon disque les gens m' oublient dans six mois Clair ! Et toi dis moi/tu batailles pour ton étiquette de puriste En quête de reconnaissance mais tu risques… De n' trouver aucune piste ? T'es jamais sur une liste ! Range tes couplets centristes ! Tes convictions rendent triste ! T'es sans contenu ! Ton rap au sens confus s'écarte des règles convenues ! Les rats qui séduisent n' ont pas l'esprit sport les tigres empaillés aux crocs aiguisés méprisent les ptits scores çà y est t' es déguisé tu vises le disque d' or là ou celui qu' évite les prises de risque dort t'inquiètes pas si c' est pas l' état qui t' épuise le fisc mord çà verbalise fort tu rivalises t'es mort révises tes prises et tes sorts si quand t' écris tu visualises l'or tu pactises de travers et à tort fais tes valises tes rêves de salaire s' évaporent ton calvaire s' élabore lentement t' es hardcore mais la porte ils la referment et t'avorte de ton enfantement ils sont déjà grandement assez à vraiment méchamment nous les casser tellement ils détruisent de transistors ils réduisent fréquemment l' pera à un gentil sport j' reste anti-formatage j'aime autant l' grattage que quand l'un des éléments s' distord et surtout j' reste un anticorps tant qu' chaque mot d' argot part tôt et frappe fort comme le marteau qu' brandit Thor Mauvais parleur et si j' n' étais qu' un perdant de ce monde et si ces heures d' maille étaient en fait infécondes crade leurre mon frère ma sœur j' peux autant qu' j' veux jouer les farceurs il n' en restera qu' mektoub l' immonde de c' fait, fait qu' j' inonde l' onde de vers pâleur et si j' vais mal çà ira mieux t' à l' heure et si j' vais bien j' la ferme j' écoute et regarde posté en prédateur du moindre souffle de vrai rideau du falsh écarteur après tout peut merder d' ailleurs tout merde j' suis un mauvais barreur bon décaleur de mots bon brailleur intuitif de flows mais mauvais barreur tant pis j' m' expose aux commentaires des railleurs essayer quitte à s' finir à 45 piges poète périmé rêvant d' ailleurs essayer sans oublier d' savourer son blaze sur un coin d' flyer essayer d' réchauffer la froideur première ou dernière chance douce j' t' emmènerai là ou la peur est bien moins dense que les faveurs que l' bonheur accorde gratteur de mots d' Amour
6.
Quand tu sens que la haine émerge c'est que la peine d'héberge T'as des super nerf, pas la peine tu persévères Tout le monde est de mèche et veut ta Mercedes Tu te sens comme ce clodo qui perd ses pièces De la pire espèce mais tu restes fier Tu pourrai tomber six pieds sous terre Que tu préfères qu'on te laisse faire tes affaires façon va't'faire T'as même ces brèches, finira par te faire perdre ce bras de fer Tant qu'à faire, quand t'adhères a tes idées, tu manques pas d'air Pourquoi hésité, tu t'es décidé à être résigner A t'éloigner du lampadaire Quand tu t'es vu en bas de la pente L'odeur des biftons est alléchante T'as un penchant pour les gros nichons mais c'est cette haine incessante Qui fait que t'es trop bidon dans les situations indécentes Merde ça fait des centenaires qu'on cherche à vivre de façon décente L'air fier de nos pères, comme-ci ils alimentaient nos rangs Tout s'perd, honorant des principes qui nous emmerdent Creusant les tombes dans lesquelles on s'enterrent (Bad) sans l'humeur qui nous enferme On se rend vers l'autodestruction Sans faire allusion à notre manque d'instruction J'en perds mon bon sens élémentaire Par confusion et c'est plus comment faire Voilà (..) les punks Kiffes les pubs, les chickens-wings et la skunk Fuck les singles de sting, mets de la funk ou de la jungle speed Evites le bide, le public livide les acides les délivre Et vibre avec méga blunt de weed Lèche le cul d'Aguilera, de Maggy, de David et Cathy Guetta T'aimes çà je charrie mais je sais que Paris c'est çà On s'y fait pas, c'est la vie mon ami c'est un sale cinéma C'est mon avis, on se salit on est banni Mais on manie c'est ce que l'ennemi verra Mon texte est comme un petit chinois ou un arabe sans règle Pin's dans le zen anarchie comme les punks à l'ancienne Supermicro le concept se faire tout beau Moi et Rodd en expert sumo les pétasses (..) Alors, frère ou faux, flaire ou flow enterrer le couteau Faut faire taire les guerres, nos mères espèrent un univers nouveau Sans chaises électriques parce que les ampères touchent trop Sans les mensonges, sans les répliques, Les commentaires à Jean-Pierre Foucault Cette rime n'a pas de limitation Cette fois il n'y a pas d'hésitation Calquage de phases (..) Tu veux le rap en corps à corps Patiente encore (..) Enfouie sous mon fat store ma rimante raison Braille étoilé étude modeste début de fraîche saison Granulant pour effectuer mon retour à l'essence Vague assise, walkman partie classique, Method Man, haut de gamme et placement plastique Eclat pour un (ban) de pratique Sous la pression mon encre s'agite, grainé de gramme d'élan magique Décalé palier tactique pour que poutre devient loi du (darbick) Cœur de cible, v'la mon article, alentours dissèque et (..) Leur trop de leurre, embusqué parcours peur et amour, amour et peur L'homme saigne, s'auto saccage, déplie l'erreur Pendant ce temps, oreilles sous baladeur, j'écris les heures
7.
En défiant Pluton dans la galaxie d' Jupiter combien d' temps vit-on combattant les contingents d' tritons sur six univers ? dans des déflagrations d' lames de fond dignes de Gulliver fuyant les vents déviants d' Poséidon sous l' signe du mystère à bord d' embarcations dont les cordes s' usent battant pavillon d' la Méduse bravant les tourbillons dans un lointain son d' cornemuse au large de Syracuse ou les sirènes sous forme de muses deviennent soudainement murènes par d' énormes ruses dans des déserts d' éclaires on erre comme les argonautes d' un enfer sans air dans c' t' ère de spationautes qu' on s' vénèr ou qu' on obtempère on r'vient d' guerre mais c' est pas nos fautes trajets interstellaires à travers des systèmes précaires semblables au notre on n' se fie pas aux autres jusqu' a la nuit ou on touchera nos cotes on sait qu' on sera aspirés par les lumières si les carreaux sautent passant l' trentième hurlant et l' quarantième rugissant dans l' vacarme assourdissant des titans futuristes nous partîmes à six cent en arrivant nous n' étions plus qu' six par les abîmes de l' abysse et les tridents des océans d' supplices six vivants dissidents émigrant comme Ulysse dérivant jusqu' au bord du Styx d' ou l' son irritant et la qualité sonore du mix
8.
V'la Rodd et l'Olympe Mountain Je croyais que c'est ce qu'il te fallait A peine t'as mis ton casque qu'on t'as retrouvé affalé sur le sol Mais qu'est-ce qui t'ai arrivé t'as chaviré, le char et les boussoles A chaque (PAN !!) tu déboutonnes t'as du mal à réaliser Les coups que je donne t'ont paralysé Ecoute je donne des coups de botte, Parole qui rende ta sœur toute jaune Mais elle est jeune et a du mal à se faire une idée Que Rodd n'est pas une simple banalité Autant être tenter par du rock Avoir même les LPs de Johnny Hallyday La musique de dévergondé, Rodd c'est qui ce type qui répondrait Qu'il est super remonté avec sa grosse équipe Un de ses gars contre la société, possédé par le Che Fumant des cigarettes OCB trop léché, disant qu'il faut changer De procédés mais c'est trop des fêlés faut qu'ils arrêtent d'opérer Qu'ils parrainent nos pds en vendant leurs barrettes aux drogués Ou peut-être un de ses black-sex qu'on voit à la télé Qui s'efforcent de toujours serer la main à ces potes De façon à c'que ça claque sec Son frère est un gentil garçon C'est vrai qu'il écoute de la musique de merde Même si c'est abject elle accepte que Rodd a tout un public de Nerd Installé en apesanteur a l'épicentre d'une périphérie Protégée par les cimes d'une chaîne nuageuses de montagne Ma nature profonde s'harmonise de songes résultant la réflexion Un voyage dans les profondeurs de mon être demeurant Ares réside fière du plan d'action à prévoir De conquérir l'avenir par le pouvoir manifesté de chacun Dans une symbiose d'identité fantastique En parallèle du commun des mortels Aux abords d'un panthéon qui nous est consacré Dans une aisance prépondérant c'est l'olympe Comme vous ne l'avez jamais vu Qui présente son histoire du haut de son héritage La ou la contemplation des terres qui s'étendent à l'infini est fantastique L'imagination fertile stimule la pensée humaine Caractère de c'qui excite l'existence par opposition Vient a nous celui qui veut croire en notre discours Tous rassembler dans l'ordre céleste autours d'un projet commun J'parle d'un art ou la carapace se broie dès qu'la voie jacasse Crois qu' mon émoi s'amasse en rimes droites, salaces Moite mine quoi qu'la basse dise y faut qu'des couacs " DALLAS " Voient le pire boire la tasse et le digne le rester La foi de ma " life " est droite, arrache Mais demeure en boite parfois ça froisse mon respect Y'a 60 000 détenus pour 40 000 places promesse tenue J'apprends la rime, ce sera ma place et mon droit de faire chier Mais ce sera surtout un agapè en moi tenace, l'amour le vrai Pas de celui qui se cadenasse pour une attitude basse attestée Ou pour un rêve qui s'écrase et se fait difficile exprès Montagne de l'Olympe extraits Experts en vexs vers et caisses claires indexées 6 frêles flairs qui créent de l'air inversé j'parle rap S.é.l.é.n.é.O.lyyyyyyyyyympe Dans c' cercle vicieux en fait, n'accepte ni dieu ni maître Olympe qui dit mieux en six lettres (o.m.p.e.l.y) c' milieu qui s' veut si net n'importe qui peut s' y mettre suffit d' jouer l 'jeu si il s'y prête mais j' vais pas béton dans c' plan j' compte pas rester con cent ans si tu t' laisses traiter d' bon rampant sans t' vexer pendant tellement de temps c' est qu' t'es consentant on veut connecter autant d' gens que l' chaînon manquant protester avec ou sans ceux qui traîneront sans camp en démontrant qu'on s' comprend quand on répond en combattant sur tous les fronts sans gants ces démons sanglants dans l'allégresse comme dans la détresse c' est à ma déesse que ma voix s' adresse quatre faciès apparaissent rabaissent des tas d' altesses et d' palmarès puis s'enchaînent à la muraille du sound-système Séléné Ares Télégone et Hadès en live de l'Olympe Mountain le stress dans les entrailles mais toujours zen et d'une paresse sans faille on sait ou l' bas blesse et quand on voit jusqu'ou vos taimps nous traînent dans nos esprits on est pris d'une envie d' vomir des mots simple et soudaine tu peux être sur qu'on les a sentis sortir en nous écoutant vous maudire par douzaines juste pour amortir nos craintes souveraines n'attendant pas d'entendre applaudir mais voyant simplement jusqu' où vos plaintes nous mènent
9.
10.
Ces salops m'scient ils psalmodient pour qu'çà plaise des idéologies a la Sarkozy J'les sentiraient à l' aise dans l'starco d' Jay Z Devenus curieux par profit ils fument plus d' deux barreaux d'chaise Dans des logis luxueux voir cosy On les croirait tout droit sortis D' Kingston du Brésil ou d' Compton Et c'est sur eux qu'les marmots trippent pas sur Linton Kwési Johnson Ils s' disent pour une cause parfaite J'vais m' repentir pour des choses que j'n'ai pas faites Poses ta tête sur le bois rose la palette de starlettes refaites Et d' vicelards pris sur le fait Ils font recette ont des adeptes peut être Mais t' as beau fouiller chacun s'planque Dans des pseudos cahiers d' saltimbanques Qu'est ce qui leur prend d' couiller aussi tôt si c'est pas lié à un manque ? Créature de lumière ou souffle tranchant comme un cimeterre Pouvoir étincelant baignant dans le sang des commanditaires Qui on essaye de nous évincé Nous conquérants d'horizons qui inspire les prédictions Nourrit les jargons d'une jeunesse que l'on dit homme de demain Que l'on maintient dans la pomme d'une main dominatrice L'influence glisse comme un effet subliminal Assouvit nos désirs comme le nectar des dieux Quel monde merveilleux qu'est régit par Hadès et Arès Par une folle nuit d'ivresse Refrain : On pratique l'escrime dans des lieux bizarres et on peut dire qu' çà calme Des rimes de vieux brise car quand les cieux en feu virent napalm On s' échine à c' que s' exprime notre devise dans c'vacarme Meme si tu prends la palme Si c' que t' as n'est pas c' qu'on veut tires l'alarme C'est l'empreinte vitale d'une époque féodale qui traverse les dédalles Bref c'est Hadès et Arès en campagne On gagne l'entourage en accord avec les rouages de l'olympe Sept et Jouage dont l'acte est de vaincre Au détour de certaines batailles pourquoi nous reprocher d'être Cruel avec l'être vaincu gisant a terre Avouer ses erreurs c'est faire preuve de faiblesse Laisse nos apôtres prêcher la bonne parole céleste originale Novatrice qui n'en est plus a son coût d'essai dans un domaine côtoyé a l'excès L'inspiration choyée par la mélodie avec le moral a bloc que nous anticipons ce nouvel air Pour les esprits septiques qui en doutaient encore le débat n'est que chimère Ou alors quel est le mortel assez fou pour défier les dieux de l'olympe Ici s'présente Hadès et Arès en live de l'olympe mountain Inutile que tu fasses l' école buissonnière t' as pas plus d' classe qu' une poissonnière Pour qu' tu passes pour vulgaire Pas la peine que tu t' surpasses pas la peine que tu sois grossière T'es laide en surface et en scred t' as la vue basse d' un cageot d' pierre Plus grasse qu' un joint d' culasse mais moins efficace qu'une prière derrière des barreaux fière pour avoir abouti une crasse au tiers Ce genre de sales tass finissent accroupies dans la soie d'un palace ou dans la crasse des pissotières putain y'a du talent ici mais peu d' valeurs de base et personnellement j'prend autant d' vents qu'en campagne rase ou dans les villes côtières alors je dis " aïe " alors je dis " oui " alors je dis " yeah "
11.
J'me prend la tête a décortiquer c' que j' ressens j' fais l'effort d' kicker si j' le sens sur des breaks beats grinçants et des prods niquées j'entend des quolibets David Vincent c'est mon sobriquet dans c' climat pesant d' passants imbriqués agaçants avides ou démotivés au piquet face a des porcs friqués trop discrets pour passer les portiques et voir dans les regards l'or briller et les corps osciller faudrait d' abord s' plier vous sortez vos billets j' vous sors une pléthore d' couplets trop compliqués j' dis "s'il vous plait" quand c' est indiqué "cesses d'insister" si j' veux pas m'impliquer entre nous c' est un coup j' fais l'hôte un coup j' fais l'invité c'est pas nos fautes on est trop inspirés ni des bas fonds ni d' la haute pas moyen d' situer soit disant tu viens d' la cote? nan, soit disant tu viens d' cité? tu sais garçon on s' en tape en vérité quand tu merdes t' façon c' est toujours l' autre qui t'a incité t'es pas impliqué on t'a bien niqué c' est toujours l' autre qui t'a incité Refrain: T'prends pas la tete a chercher trop un thème Quand c'est l'Olympe, aime mes copains traînent dans la boue les vauriens mêmes chaque texte du crew dans les cerveaux s'imprègne Après il reste aucun micro indemne, Crevards avant tout meme sans sous C'est les quatre cent coups a l'olympienne Pourquoi j' écris des textes sans fond ils s' moquent de c' que nous pensons aussi bien toi qu' moi ne reçoit pas plus d' attention revendiquer n' alimente que les tensions exorcisées par mon silence car bien souvent j' me sens trop visé par pars loin d' là j' me dis mais çà fait mal car moi j' viens d' là alors j' reste mais l' moral tient pas mais quand j' te parle j' garde un ton oral sympa j' essaie d' pas faire attention à ces choses que j' aime pas j' me dis avançons peaufinons nos inventions nos intentions sont bonnes et n' attendent que d' connaître leur ascension mais j' manque d' ambition sans biftons dans Bordeaux en mission le nom c' est R.O pour t' faire la commission
12.
Dose et tire la chasse d'eau Le dopage c'est le raclo qui choisi Stade olympique lancer de javelot Saut en hauteur, matelas, piscine, plongeoir et matelot Dans la tribune Gwyneth Paltrow et tous ses marmots Lancer du disque, nous à l'époque c'était des marteaux Sprint 400 mètres saut à la perche, y'a des sportifs et y'a des charlots Y'a des forts kiff et y'a des star'co, y'a des corps vifs et rapides Y'a la mort piste au terroristes au pistolet sous les (..) Flamme olympique Sport terrestre ou aquatique canon et crawl de 1 à 8 Chacun son poste, c'est sa la suite, événement géant Voitures embouteillages, même le parking bloque Chez les dieux y'avait de charrues Y'avait pas de Nike, y'avait pas de stars qui me bloquent
13.
L' écriteau l' indique les six types typico-limpides aux six kilos d' intime d' un coup c' est l' équipe olympique on vient d' ou jamais mortel n' a posé les pieds oser les faits sans qu' un doute n' ai l' courage de stopper l' effet d' aucun d' nous çà c' est l' sine qua non qui tient debout yallah tout ira mon poème tient l' coup car c' est c' qui reste avant tout ma page en l' état rêvez pas y avait des artistes avant vous et j' tend l' débat quand j' feins d' vous révéler l' vrai c' est pour qu' jamais la nuit du faux ne m' empêche d' rêver d' aimer paradoxe Olympe aime parle à tort mais parle parle encore et de peine s' marre à mort mes antithèses réunies dans mon état d' alors grimpe l' escalator d' un Olympe narrator Séléné Cérémonie d' ouverture des jeux olympiques pour conserver l'hégémonie certains ont souffert dur à essuyer des félonies qui rendent fou l' mercure à cogiter des nuits sous les couvertures pour qu' deux mots s'imbriquent et manger des cro'mis les lèvres sous gerçures là ou on s' lève pas un bout d' verdure on risque un décollement d' la plèvre si on respire trop vite un coup d' air pur au mieux si chaque ego s'implique tout l' crew perdure des dieux un peu trop sadiques pour être mures sur des sons peu mélodieux trop basiques pour têtes dures pas assez classiques pour ceux qui pratiquent la courbette pure demandes pas réparation si t'abdiques suite à l'affront en fait inscrits ta clique en tête du championnat d' la branlette sous amphèts gymnastique de la narration et natation en flows synchronisés marathon d' respirations d' mecs hypnotisés finissant en grande fête improvisée sans cesse en quête d' exorciser par des profanations hors datations du Colisée les mêmes rites s' appliquent depuis l' époque antique des ancêtres sortis des grottes les ermites rappliquent suite aux incantations magiques des grands prêtres dans l' réseau la plupart des coqs jouent les chauds sans l'être dans des conditions merdiques même les plus septiques participent au cent mètres mais j' mens ptet y'a pas d' tragédie grecque sans stratégie énigmatique et sans traîtres 100 mètres: J'file vite sur c' beat rigide suis les lignes qui m' guident au point d' fuite l'ennemi la tendinite j' milite pour une vitesse limite de cent dix huit si speed que j' serai invisible à c' que dit l' mythe stalagmites rythmiques les héros grimpent jusqu'au big hit mais Sky is shit Olympe 's the limit Passe le témoin tape des pas de bédouin j' te fais pas de dessin le départ vieux c' est loin le vainqueur c' est moi je sais bien je tamise le terrain j' arrive je fais rien la vie le destin pas d' amis pas d' manies pas de joueurs de D1 v'la l' européen J'cours glisse sur la piste file speed sans pratique de vicelard Hisse la vitesse a l'aise sans stresse je gère la cadence en couloir La gloire n'attend pas n'y ne laisse de regard au second des lors Les dés sont jetés que le meilleur gagne le podium en bout de cours A moi la victoire 200 mètres haies: Mes deux rivaux comptent parmi les meilleurs mondiaux j' me fais vieux mais j' ai l' niveau J.O. j' sens leurs yeux dans mon dos défi périlleux j'implore les dieux qu'ils instaurent un complot mais peu après l' milieu j' glisse c' est "j'aurai pu faire mieux" qui sera écrit sur mon tombeau je suis dopé je défie Orphée j' me méfie des ennemis je détruis les MC cotés et oui j' t' ai dit trop frais je sévis laisse débris Carl Lewis o.p chez les dieux ce ptit se fait rire au nez Top je m'élance rêve à la victoire en bout de couloir Je pense à bien sauter en cadence et pas a mon bon vouloir 2eme c'est déjà perdant alors je m'accroche il faut y croire Est ce l'illusion ou le bon départ je crois bien que j'ai tiré la bonne pioche Lancé de marteau : Je dois lancer mais j' ai pas d' muscles geste cadencé avancer pour pouvoir rentrer mais j' ai pas d' plus tout dans la longueur tout pour le marteau le vengeur je suis le challenger le plus menteur et le plus barjo Mon lancer prend le l'ampleur de l'altitude de la hauteur Un lancé rectiligne en longueur un franc tireur avec bonheur Quand il redescend un fou rire me prend quand j'y pense Je verse une larme pour Hadès qui s'est viandé au 100 mètres haie Alors c'est qui le meilleur ?
14.
Ceux qui vivent sur les hauteurs, balayées par les vents au nord, ont évolué pour donner le type Mongoloïde Pour garder leurs secrets d'affaires, ils ont même créé leur propre dialecte Que ni leurs concurrents, ni leurs clients ne comprennent... Ola Olympe Moutain Manaime iz jony andaï poli andaï pajoli ineu boly boly ineu coz of poly Douyou laïk bosilboli enbalatony inze ahof euh doz baah mazin boly Aïmen flasqks a flenk'n flenten flasqks, klemin misteq ineu make ineu makin flasqks Manem iz za flenkin layus inze mekin bladus Its iti vlak iti tikatebozerbrodilaïs Fantos poz guen bikoz younowomsay punkiz broni cheng vankiz heu fankiz a beng Peukin fizigu bang izeubigitus'st tufreneuken Dankefustin da heuwanestin voila ivoinesti eumoss tu buda Ouestintu manissoda ouassissipudeda ouassega imassvounena Youlaïke heucocala laikeupeperita aylaïke lolita émetalika Ambalakala ambalakala ela bamba lasamba apalakalakaläh Ayvrönnisdraïks vronfiz vrondeden vrendeden von gondenstraït Iz dlredlre bün ineu gaze heuzeu's'voyyce Vlekineu vrekenin mekenin dagideu voyyce Faaak paoak zepaok koikizpok mazimakizpok (jusss) bikolifoli (chiiiiz chiz) veks bikakatchok Aaah zeekaaleuupoozdaaa apoleuyeudal eulabirz noden'eudaoh Afolikitownd birz dan vrid birde fridil viteufite'prahan Ahh yearh vizdedeudan ahyearh betayearh yiteur bidof dun playearh Aïfroneneunrow fregeneunstrow loow poww zigeun ineuwraningeurow wrening inenaveuneunoow Amfriginen olympe mountain niguineufroow Wakenkenfok padi didiz pok watchintchin bolz aïkinkin mozer fökheur Peukizounba fok kinkin fok didiz aföökeuh pikin tchïfok pikin zefok'h'fök Foker fök fok fök foker fok tchikifok föök fok Awaneuwanagain wana wan eumawanowa awa dagain heuwadagain Malamalakalagain amalamaladain tepa tewalatem Petaof gateu'gain eutalatdaïn Aïmiss teupabrek'lo tigueudine balalen derrectlo vivakala vadrraresstro Melalaétchotcha balafaztadrretlo balakalavra spagueti valar spagueto Paleto maleko palavavalar kaleto nikineu mouarkala valetlo Jemapel candi oualeuguendi aneuvandi anavali assanevarivari demade salisali kalikali marinj'jolijoli oh yeaarh Pet avarivari go pet abadigadi fot euvalivarico fet elaviladi benaliva lekalefefe devaligadi Dededefaji jouagijouagi zedefrakilali Olympe mountain - Puijevala yeur - Olympe - Anamamelo - Heu mountain kenbirouaguentrösh - Welkoteuaring'shraï heïn
15.
16.
Si tu veux que j' fasse une phrase sensée enlève ce shit de mes veines qui fait qu' j' peux pas penser pas danser avancer attend c' est à moi d' consser j' l' avais annoncé v'là l' son frais les micros et jacks sont prêts r.o.d.d et ses basses gonflées ben t' en fais pas si tu n' bouges pas c' est tout simplement que tu n' comprends pas c' qu' on fait j' te dis humblement tu pourrais pas t' tromper si tu l' savais mais t' oserais pas t' montrer tu n' voudrais pas sombrer allongé à coté d' ces types qu' ont voulu saboter amocher mes phases avec un flow qui n' est même pas coté saloper adopter mes bases mais c' est une chose qu' on n' peut pas faucher rigoler regarde les ces nazes galoper ballottés d' extase tricoter leur phrases qu' on n' peut pas ôter d' leur mic qui revendiquent ces valeurs qu' ils nous ont carottés Rendez moi mes bouclettes grasses ma veste à carreaux j' frai l' narvalo quand les zoulettes passent sous ma ralph lo j' porterai ma gourmette basse chaîne en roro ch'mise ouverte pour être classe j' me foutrai d' face gos'bo mytho qu'a pris trop d' zefs et qui s' dit en bref toutes des tass j' suis qu'une giclure dans un disque dur d' b-boy une friture qui jure que par des ptits durs sous mixture destroy j' me fous d' l' écriture j' fais qu' des figures mi-pures mi-toy j' veux la gloire et j' veux celle qui dure comme Leeroy "Rendez moi mon hip-hop" rendez moi mes baskets mon bandana ma plackname et mon survèt que j' me fasse mettre a l'amende près d' la buvette par une bande de nanas pas nettes double gooze pour les anoraks Vuarnet pour les lunettes elles m' truandent mon flouz mon cognac et mes sucettes j' pourrai plus être Kojak en guest avec les douze adeptes d' Usual Suspect et j' supplierai à tue tête rendez moi au moins mes baskets ma plackname et mon survêt Nan mais si tu voulais que je fasse une phase sensée ben c'est mort C'est délicat comme le décors qu'est au bout du virage C'est un carnage comme un texte sans ma phase Sans prime la rime rend l'illusion au hip hop de vouloir faire du rap Mon texte c'est comme un disque réinscriptible Parfois il est a usage multiple mais rendez moi mon graveur que j'kiff la vibe Qu'on me rende mon sampler mon mac ma carte motu mon clavier maître avant que tout soit foutu nan C'est la merde quand le disque dur fou le camp avec tous les sons mais faut bien ça pour que tu comprennes qu'il faut faire des back up Sinon moi j'en ai rien à battre de sampler des boucles connues D'façon j'ne vends pas assez de disque alors pour eux j'suis rien du tout Bandana et casquette de coté sur le crâne ça c'est tout sauf moi Je suis plutôt du genre t-shirt à l'effigie sonophrologie quand j'passe en concert Ou plutôt sur banc olympique ou plus souvent au studio génome 500 faire du son Alors qu'on me rende mon matos ? "Rendez moi mon hip-hop" Rendez moi mes baskets mon bandana ma plackname et mon survêt "Rendez moi mon hip-hop" Rendez moi mes baskets mon bandana ma plackname mon grec et mon survêt
17.

about

Membres: Rap:LE SEPT (Hadès) LE JOUAGE (Arès) RODD (Télégone) GREMS (Dionysos) IRAKA 20001 (Séléné) +special guest: BOOBABOOBSA (Marabout) DJIBTON (Charybde) BILEN.

Prods: LE JOUAGE, CPU , RODD, STAR PRO, SIR YU, KRISS, REMO, MICROBE, IRAKA, WEEDAH FRESH, BOOLCHAMPION (Poséidon), LE PARASITE (Héphaïstos)

Ingés son: LE JOUAGE, JAMES DELLECK.
Artwork: RUBEN.
Réalisation: SEPT & JOUAGE.

credits

released January 1, 2005

transcription lyrics: Mileskabal

license

all rights reserved

tags

about

OLYMPE MOUNTAIN Greece

contact / help

Contact OLYMPE MOUNTAIN

Streaming and
Download help

Report this album or account

OLYMPE MOUNTAIN recommends:

If you like OLYMPE MOUNTAIN, you may also like: